21.2.17

deleuze et le chat - feuilleton altra storia


En chacun de nous, il y a comme une ascèse, une partie dirigée contre nous-mêmes. Nous sommes des déserts, mais peuplés de tribus, de faunes et de flores. (...) Et toutes ces peuplades, toutes ces foules, n'empêchent pas le désert, qui est notre ascèse même, au contraire elles l'habitent, elles passent par lui, sur lui. (...) 

Le désert, l'expérimentation sur soi-même, est notre seule identité, notre chance unique pour toutes les combinaisons qui nous habitent. »
— 





. si la carte s’oppose au calque, c’est qu’elle est tout entière tournée vers une expérimentation en prise sur le réel. La carte ne reproduit pas un inconscient fermé sur lui-même, elle le construit…

… La carte est ouverte, elle est connectable dans toutes ses dimensions, démontable, renversable, susceptible de recevoir constamment des modifications. Elle peut être déchirée, renversée, s’adapter à des montages de toute nature, être mise en chantier par un individu, un groupe, une formation sociale. On peut la dessiner sur un mur, la concevoir comme une œuvre d’art, la construire comme une action politique ou comme une médiation.
 Une carte a des entrées multiples, contrairement au calque qui revient toujours 2
comincia e finisce con questa donna che si sfila gli infradito indossando abiti di gala per recarsi nella sede di una catena commerciale ormai estinta-occupa camere d'albergo vuote che restano tali ____________elenchi non fanno che proseguire,carni proibite,gatti dalle nove code vellutatissime,incontri segreti,progetti speciali,praticamente qualunque cosa al maschio dei suoi sogni da un istante all'altro ne solleverà il grembiale mentre sta china ad impastare o a scrivere chissaché e ne godrà la cuoca per elezione e destino il godimento della donna e che se ne goda scaricando su di lei tutto il godere così che quella lo moltiplichi tutto si riallinea in oasi beate giardini lacustri stanze inondate di luce la vita senza lettere è la morte fra le principali regole non averne alcuna-questa donna che diceva di volere molte vite mentre sfuggente si ritraeva dalla sola che stava vivendo,tanto desiderava disporre di un harem tutto suo che si chiuse in casa con una bottiglia di vino e sigarette leggere,feuilleton altra storia,magari drafts per poesie istruttive,progetti positivi,digesti di sirventesi vatti a sapere